Puberté et communication hormonale

Les acquis :

Le cerveau est un centre nerveux qui reçoit des informations des récepteurs sensoriels, et commande l'exécution de mouvements. Ces organes communiquent entre eux en échangeant des messages nerveux sensitifs ou moteurs. Des comportements et des habitudes de vie peuvent modifier le fonctionnement du système nerveux.

Problématique : Comment est assurée la communication entre les différents organes liés à la reproduction ?

Problèmes :

  • Comment les organes peuvent-ils communiquer entre eux sans utiliser le système nerveux ?
  • Comment les transformations liées à la puberté sont-elles déclenchées ?
  • Comment le développement des caractères sexuels secondaires est-il contrôlé ?
  • Comment est contrôlée la synchronisation des cycles utérin et ovarien ?
  • Comment se caractérise le fonctionnement de la communication hormonale ?

 

“Nouveau, à découvrir : le logiciel “Géologie externe – évolution des paysages”
Les photographies de Géologie de monanneeaucollege avec les outils pédagogiques associés

A retenir :

A la puberté, les caractères sexuels secondaires apparaissent progressivement, en quelques années les corps du garçon et de la petite fille, se transforment l'individu devient capable de transmettre la vie. Ces transformations observées, sont déclenchées par des hormones, messagers hormonaux véhiculés par le sang, qui assurent une relation entre les différents organes liés aux fonctions de reproduction.
 

I) La puberté est due à une augmentation progressive des concentrations sanguines de certaines hormones fabriquées par le cerveau.

La puberté est due à une augmentation progressive des concentrations sanguines de certaines hormones fabriquées par une glande du cerveau : l'hypophyse. Ces substances nommées gonadostimulines (FSH et LH), sont transportées de l'hypophyse par le sang jusqu'aux testicules chez le garçon et les ovaires chez la jeune fille. Elles déclenchent le développement des testicules et des ovaires.

Pour être informé :

  • L'hormone FSH (Follicle-stimulating Hormone) ou hormone folliculo-stimulante est une hormone gonadotrope de l'hypophyse, qui stimule le développement et la maturation des follicules de Graaf dans l'ovaire et la spermatogénèse chez l'homme.
  • Chez l'homme, la LH (Luteinizing hormone) stimule la sécrétion de testostérone par les cellules des testicules.
  • Chez la femme, la LH est responsable des modifications cycliques de l'ovaire qui surviennent au cours du cycle menstruel normal.


II) Les Testicules et ovaires libèrent à leur tour d'autres hormones responsables de l'apparition des caractères sexuels secondaires.

Les testicules produisent et libèrent à leur tour une hormone, la testostérone qui est responsable de l'apparition des caractères sexuels secondaires chez le garçon.

Les ovaires produisent et libèrent les œstrogènes et progestérones, qui sont responsables de l'apparition des caractères sexuels secondaires chez la petite fille. Ces hormones ovariennes (œstrogènes et progestérone) déterminent l'état de la couche superficielle de l'utérus. Sous leur influence, l'épaisseur de la muqueuse utérine croit, elle se prépare à la nidation. La diminution des concentrations sanguines de ces hormones déclenche les règles par l'élimination de la muqueuse utérine.

Chez la femme, les cycles sexuels sont réglés par ces hormones. L'arrêt de la production de ces hormones aux alentours des 50 ans, entraine la ménopause.
 

III) Une hormone est une substance, fabriquée par un organe, libérée dans le sang et qui agît sur un organe-cible.

Une hormone (gonadostimuline par exemple) est une substance, fabriquée par un organe producteur (l'hypophyse dans ce cas) libérée dans le sang et qui agît en modifiant le fonctionnement d'un organe-cible (Ovaires et testicules).

Vocabulaire

retour